BITCOIN – Chute du cours : pourquoi n’est-ce pas si surprenant ?

BITCOIN – Chute du cours : pourquoi n’est-ce pas si surprenant ?

Publié le 27-05-2021

Épargne #bitcoin #cryptomonnaie #cours #valeur #chute #baisse #economie #epargne #Investissement #chine #elonmusk

Mercredi, la reine des cryptomonnaies a perdu 30 % de sa valeur. Un plongeon brutal mais qui n’est pas étonnant, tant les cryptomonnaies sont sujettes à la spéculation. Cependant, elle reste loin d’être détrônée... 

Semaine dernière, la valeur du bitcoin était de 41 157 $, soit 33 668 €. Mais qu’en sera-t-il dans les semaines, mois à venir ?

Le Bitcoin a connu un plongeon vertigineux mercredi 19 mai. En une journée, son cours a chuté de 30 %, frôlant la barre des 30 000 $ soit une perte de plus de la moitié de sa valeur par rapport au record historique, atteint le 14 avril (62 000 $).

Depuis, elle s’est légèrement redressée, mais la dégringolade n’en reste pas moins impressionnante. Les analystes expliquent que la prise de position des autorités chinoises, qui ont interdit aux institutions financières du pays de proposer à leurs clients des services liés aux cryptomonnaies prétextant que ce « ne sont pas de vraies devises »​, aurait été le principal facteur.

Un marché soumis aux excès

Il n’en fallait pas plus pour affoler les investisseurs, déjà échaudés par la volte-face Elon Musk qui, quelques jours plus tôt, avait annoncé qu’elle ne seraient plus acceptées comme moyen de paiement pour les véhicules Tesla, créant un léger mouvement de panique.

Mais en s’y intéressant de plus près, cette chute du bitcoin n’a rien de surprenant, ni d’inquiétant. Gregory Guittard, spécialiste des devises numériques, l’explique : « Par définition, leur cours n’est adossé à aucune banque centrale, il est donc très volatil. Il s’agit de mouvements classiques sur un marché soumis à pas mal d’excès. » Des excès tel que le « jeu narcissique » ​d’Elon Musk, ou la volonté de la Chine de freiner l’ascension des monnaies virtuelles pour vanter son propre « yuan numérique », qui devrait voir le jour en 2022, avec l’objectif de limiter la dépendance de Pékin au dollar.

 

 

Source : https://www.ouest-france.fr/

Commentaires

Soyez le premier à commenter cet article !

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez que nous utilisions des cookies pour mesurer l'audience de notre site. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.