CAC 40 : Vers le record des 7.000 points ?

CAC 40 : Vers le record des 7.000 points ?

Publié le 21-06-2021

Épargne #bourse #cac40 #record #7000points #Paris #France #europe #monde #marché #crisesanitaire #tensions

L'indice CAC 40 a franchi en séance le seuil des 6.600 points. Depuis le début de la crise sanitaire, en mars 2020, l’indice a ainsi rebondi de plus de 70%. La consolidation attendue n’a pas eu lieu alors que les indicateurs économiques et financiers des entreprises sont tous au vert. Le scénario d’une reprise se dessine, ce qui alimente l’euphorie boursière, malgré les tensions inflationnistes...

Suite à la folle envolée de la Bourse depuis l'hiver dernier, beaucoup de gérants anticipaient une consolidation des marchés actions mais contrairement à leurs prédictions, les indices boursiers sont au top. Le CAC 40 a ainsi franchi le seuil symbolique des 6.500 points, une première depuis septembre 2000 !

Avec une progression de l'indice de près de 17 % depuis le début de l'année et 70 % depuis son point bas de mars 2020, la Bourse de Paris superforme les principaux indices européens ou mondiaux. Les secteurs value (banques) et de croissance défensive, tel que le luxe, sont en effet surpondérés, ce qui lui donne un avantage certain dans un contexte de rotation sectorielle en faveur de la value et au détriment des secteurs croissance ou de technologie.

Des indicateurs positifs

Les flux d'investissement sont massivement dirigés sur les actions alors que le marché obligataire stagne depuis le début de l'année, notamment à cause des tensions sur les taux aux Etats-Unis.

Toutefois, l'effet vaccin a rapidement dégagé l'horizon macroéconomique. Tous les indicateurs sont au vert, avec une reprise aussi importante que l'an dernier. Certes, l'Europe ne fait pas partie des meilleures élèves mais la campagne de vaccination est désormais bien lancée. Ce sont les indicateurs dans les services qui se redressent le plus vite, ceux qui ont le plus souffert de la crise sanitaire.

De bons résultats trimestriels

Sur le plan microéconomique, les effets de base devraient de nouveau être favorables au second trimestre. En France, les résultats des entreprises au premier trimestre ont été le plus souvent supérieurs aux attentes liées aux mesures de (re)confinement. Des résultats qui ont globalement rassuré les marchés.

De plus, la rotation sectorielle a poussé les indices à la hausse. Le luxe, qui représente près de 30 % de l'indice, a été l'un des moteurs de la hausse des marchés, avec les banques. D’autres secteurs reprennent quant à eux peu à peu le terrain perdu l'an dernier tel que l'agro-alimentaire, la consommation non cyclique, les services aux collectivités et les secteurs industriels.

Vers un record historique ?

Désormais, chacun regarde vers le record historique de la Bourse de Paris atteint le 4 septembre 2000 avec 6.922 points. Un record qui ne sera pas facile à atteindre car les investisseurs pensent que les valorisations sont désormais très élevées. Au moindre signe d'alerte, les marchés pourraient vite se consolider sur des prises de bénéfices. Toutefois, le vent est aujourd'hui favorable. Alors, le cap des 7.000 points n'est pas si éloigné…





Source : https://www.latribune.fr/

Commentaires

Soyez le premier à commenter cet article !

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez que nous utilisions des cookies pour mesurer l'audience de notre site. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.